OGES > Stages et emploi > Réglementations

Réglementation sur les stages "étudiant"

Aujourd'hui le stage représente une étape indispensable à la formation.

Mais la notion de stage diffère selon les pays. Chaque pays a sa propre dénomination et sa propre conception. Ainsi, si la pratique de stage est très encadrée dans certains pays dont la France, avec une forte protection du stagiaire, on observe dans d'autres pays  une certaine flexibilité c'est-à-dire un encadrement souple et donc un stagiaire moins protégé par la loi.

 

Le stage est obligatoire dans certains pays et facultatifs voire inexistants dans d'autres. Quant à la rémunération elle diffère également d'un pays à un autre. En effet, si en France le stagiaire a droit à une gratification estimée à 30% du SMIC, au Canada ce dernier perçoit une meilleure gratification car considéré comme étant un salarié.

 

Enfin, notez que plus la culture du stage sera développée dans un pays et plus vous aurez des opportunités de stage, l’inverse étant également vrai.

 

La première démarche à faire lorsque l’on désire effectuer un stage c’est chercher à connaitre la législature, à savoir ce que dit la loi, comment organise-t-elle les stages.

L'encadrement des stages en France

 

Intervenant dans le cadre d'une formation initiale ou continue, le stage correspond à une période de formation, d'apprentissage ou de perfectionnement dans le milieu professionnel (entreprise, organisme public, association, etc.). Il permet à l'étudiant ou au stagiaire d'acquérir de nouvelles compétences ou d'appliquer les compétences et connaissances acquises à l'école.

 

En France, on peut distinguer 3 types de stages qui sont :

  • Le  stage d'observation

  • Le stage opérationnel

  • Le stage fonctionnel

 

Le stage d'observation correspond au stage effectué en classe de 3ième ou encore en première ou 2e année de licence générale (stage facultatif). Ces stages sont en général de très courte durée (1 semaine pour la 3ième et de 1 à 3 mois en licence générale), et ont pour but premier de permettre à l'étudiant de découvrir le milieu professionnel.

 

Le stage opérationnel, quant à lui, implique davantage le stagiaire dans la vie de l'entreprise. Le stagiaire, après avoir observé, participe au processus de production ou de vente. Il contribue à l'atteinte des objectifs de l'organisme d'accueil.

 

Enfin, le stage fonctionnel, intervient le plus souvent en fin de formation initiale ou dans le cadre de la formation continue. Sa durée est en général plus longue que pour les précédents. Ce dernier a pour but de permettre à l'étudiant de rentrer dans la vie active.

 

Le stagiaire en stage fonctionnel est plus autonome et responsable qu'en stage opérationnel. Il n'est plus un simple assistant, mais un réel acteur de l'entreprise : il se met en position d'employé. Ainsi, il doit apporter des solutions aux problématiques qui lui sont présentées. Ce type de stage est souvent utilisé comme période d'essai car débouchant la plupart du temps sur une embauche.

 

Dans les 3 types de stage, il est souvent demandé à l'étudiant d'en rendre compte à travers un rapport de stage ou un mémoire  avec ou sans soutenance.

 

 

Ce que dit la loi française

 

En France, le déroulement de stage est encadré par la loi. Ces stages ne relèvent ni de la formation professionnelle, ni de du code du travail, mais plutôt de l'article L. 612-8 à L. 612-14 du code de l’éducation. Pour qu'il y ait lieu d'un stage, il faut qu'il y ait existence d'une convention tripartie, entre un établissement d'enseignement, un stagiaire, et une entreprise ou un organisme d'accueil, intervenant dans le cadre d'un cursus pédagogique scolaire.

 

Lorsque la durée du stage au sein d’une même entreprise est supérieure à deux mois consécutifs ou, au cours d’une même année scolaire ou universitaire, le stage fait l’objet d’une gratification mensuelle d'un montant de 508.20 €

 

Notez que le cadre juridique français est actuellement en étude, un projet de loi proposant un nouvel encadrement est en cours d’étude au Parlement.

L'encadrement des stages dans les autres pays

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir effectuer un stage à l'étranger pour les nombreux avantages que cette option présente.

 

Cependant, il est conseillé aux étudiants de bien préparer cette expérience à commencer par la recherche d'informations sur le pays d'accueil par exemple car, si le stage est une composante de la formation professionnelle en France (cf. la réglementation des stages en France), cela n'est pas toujours le cas dans les autres pays.

 

En effet, l'encadrement des stages ou la simple culture des stages diffère d'un pays à un autre, d'où l'intérêt de se renseigner.

Liens