OGES > Vie étudiante > Etudier en Europe

Etudier en Europe

Les études supérieures en dans l'Union Européenne dépendent des spécificités de chaque pays : cursus, apprentissage d'une langue étrangère, diplôme envisagé, conditions d'accueil des étudiants étrangers, etc.

 

Vous pouvez étudier dans les pays suivants : France, Italie, Belgique, Royaume-Uni, Turquie ou n'importe quel autre pays de l'Union Européenne.

L'accès à l'enseignement supérieur français est ouvert aux titulaires d'un baccalauréat ou de tout autre document admis en équivalence. Depuis quelques années (2010 précisément), la France a mis en place un nouveau système d'organisation de l'admission des étudiants étrangers sur son territoire. Ce système répartit les étudiants en deux catégories : les étudiants devant obligatoirement demander leurs inscriptions en passant par Campus France et les autres.

 

La première catégorie d'étudiants concernent les étudiants de niveaux Bac+1 et Bac+2. L'obtention du visa long séjour pour ces étudiants est conditionnée par le passage via Campus France pour la demande d'inscription dans les établissements d'enseignement supérieur français.

 

Le système d'enseignement supérieur français s'organise désormais, depuis quelques années, autour du système L.M.D. (L pour Licence, M pour Master, D pour Doctorat). Cette organisation a été mise en place pour permettre l'harmonisation des diplômes au sein de la communauté européenne, et favoriser ainsi la reconnaissance des diplômes entre états européens et la mobilité des étudiants.

 

La licence générale

La licence générale est préparée en trois ans par les étudiants issus du système d'enseignement secondaire français classique (élèves issus des lycées d'enseignement général). Il y a en 6 semestres répartis comme suit : 2 semestres pour la première année (L1 en abrégé), 2 semestres pour la deuxième année (L2 en abrégé) et enfin 2 semestres pour la troisième année (L3 en abrégé). 

 

La première année de la licence générale est une année au cours de laquelle les fondamentaux sont enseignés à l'étudiant de façon à poser les bases sur lesquelles sera construit son parcours universitaire (l'expression écrite ou orale, apprentissage des nouvelles technologies, apprentissage des langues et de la méthodologie pour les études universitaires, etc.).

 

C'est la seconde année de licence qui est, à proprement parler, l'année d'entrée dans la spécialisation de la discipline choisie par l'étudiant dans le cadre de la construction de son parcours universitaire. La participation à un(des) stage(s) en entreprise, à des forums ou séminaires organisés à l'Université ou ailleurs permet à l'étudiant de découvrir progressivement le monde professionnel ou de mieux connaître le domaine d'étude qu'il a choisi. L'étudiant peut être amené à définir ou affiner son projet d'études, c'est-à-dire à spécifier de façon plus fine l'orientation ou direction qu'il souhaiterait suivre dans le cadre de sa future vie professionnelle. Cette orientation pourra permettre la conception de son parcours personnel (choix des stages en entreprises, des forums ou des séminaires, enseignements spécifiques à suivre, etc.).

 

Enfin, la troisième année de la licence générale est une année de finalisation du projet d'études défini par l'étudiant. Elle consiste en l'affermissement des connaissances dans les disciplines choisies par l'étudiant dans le cadre de son projet d'études, et aussi en termes de compétences acquises ou à acquérir via des stages en entreprises ou autres. C'est pourquoi au cours de cette année, il est impératif que l'étudiant ait suivi au moins un stage validé en entreprise ou dans n'importe quel autre secteur de la vie professionnel comptant dans le cadre de son plan d'études (enseignement, etc.).

 

La licence professionnelle 

 

La licence professionnelle est un diplôme de niveau Bac+3 créé, en 1999 en partenariat avec les entreprises et les branches professionnelles, pour permettre l'insertion professionnelle des jeunes. Préparé en un an, la licence professionnelle est ouverte, en formation initiale, aux étudiants issus des lycées d'enseignement professionnel titulaires du Baccalauréat professionnel, des diplômes BTS (Brevet de technicien Supérieur) ou DUT (Diplôme Universitaire de Technologie).

 

Elle est également ouverte aux étudiants de l'enseignement général titulaires d'un DEUG (Diplôme Bac+2 de l'ancien système d'enseignement) ou issus de la deuxième année de licence générale. La majeure partie des enseignements est dispensée par des intervenants issus du monde de l'entreprise. La licence professionnelle permet aux étudiants qui s'y inscrivent d'acquérir rapidement une qualification professionnelle qui pourra leur permettre d'entrée directement sur le marché du travail.

 

La licence professionnelle peut également être préparée en formation continue. Elle offre, dans ce cas, la possibilité à certains publics (cas par exemple des techniciens) se trouvant en situation d'activité professionnelle, de développer leur carrière. L'inscription desdits publics demande alors une validation des acquis de leurs expériences professionnelles.

 

Le Master

 

Le Master est un diplôme de niveau Bac+5. Il se prépare en deux années de deux semestres chacune : la première année de Master, dite Master 1 (M1 en abrégé) et la deuxième année de Master, dite Master 2 (M2 en abrégé). Chaque semestre validé octroie 30 crédits, ce qui demande de valider au total 120 crédits pour l'obtention du diplôme national de Master.

 

La formation dispensée en Master comprend des enseignements théoriques et appliqués. Elle demande, dans la plupart des cas, la réalisation d'une ou de plusieurs périodes de stage en entreprise par l'étudiant avec rédaction et soutenance d'un mémoire de fin de stage. Elle comprend également une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études.

 

On distingue deux types de master : le Master Recherche et le Master professionnel

 

Le Master "Professionnel"

 

Il permet de donner une formation qualifiante de haut niveau dans un domaine donné aux étudiants issus du cycle Licence.

 

Le Master "Recherche"

 

Il s'adresse aux étudiants qui comptent s'orienter dans le métier de l'enseignement ou dans la recherche. Ce Master permet donc d'accéder à la préparation d'une thèse de doctorat.

 

 

Le Doctorat

 

Le Doctorat est le diplôme le plus élevé de l'enseignement supérieur. Il se prépare généralement en trois ans après obtention du Master "Recherche". Au cours de cette période de formation, l'étudiant mène des activités de recherche dans son domaine de spécialisation. Il peut aussi être amené (ou mieux est souvent amené) à participer à des séminaires, conférences universitaires, etc. entrant dans le cadre de sa formation. A l'issue de la période de formation, la soutenance d'un mémoire de fin d'études par l'étudiant lui permet d'accéder au grade de Docteur.

 

Il sied par ailleurs de noter que le système d'enseignement supérieur en France comprend plusieurs types d'institution d'enseignement : les écoles préparatoires aux grandes écoles, les grandes écoles (qui forment aux métiers d'ingénieur), les universités (qui comprennent les instituts et facultés).

 

 

Pour en savoir plus :

  1. Enseignement supérieur :
    http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/

  2. Ministère des Affaires Etrangères :
    www.diplomatie.gouv.fr (rubrique France.

  3. Ministère de l'Education nationale :
    www.education.gouv.fr/venir.htm

  4. Enseignement supérieur et secondaire privé (ipesup) :
    www.ipesup.fr

  5. Office national d'information sur les enseignements et les professions (Onisep):
    www.Onisep.fr/lalibrairie

  6. Le CROUS : www.crous.fr

  7. Le CNOUS : www.cnous.fr

La Belgique comprends trois communautés : wallonne (pour la partie francophone), flamande (pour la partie néerlandophone) et allemande (pour la partie germanophone). L'enseignement dans chacune de ces communautés relève directement de la compétence de la communauté concernée (organisation des diplômes, création desdits diplômes, etc.).

 

Toutefois, la Belgique fait partie, avec la France, l'Italie et un certain nombre d'autres pays européens, du processus de Bologne qui a initié le système d'harmonisation des études en Europe, système plus connu sous le nom de LMD. Ainsi, les études dans ce pays sont organisées, tout comme en France, suivant le modèle LMD (Licence, Master, Doctorat).

 

  • La Licence se prépare en trois (3) années de 60 crédits chacune. L'obtention de la licence demande donc la validation d'un total de 180 crédits.

  • Le Master se prépare en deux années de 30 crédits chacune.

  • Le Doctorat se prépare en trois ans.

 

 

Pour en savoir plus :

 

  1. Diplomatie :
    http://diplomatie.belgium.be/fr/Services/venir_en_belgique/etudier_en_belgique/

  2. Etudions à l'étranger :
    http://www.etudionsaletranger.fr/etudier-en-belgique/etudier-en-belgique-comment-partir-etudier-en-belgique

  3. Enseignement belge :
    http://www.enseignement.be/

  4. Study in Belgium :
    http://www.studyinbelgium.be

  5. WBI :
    http://www.wbi.be/bourses

  6. WB Campus :
    http://wbcampus.be/financer-ses-etudes


  7. Doctorat.be :
    http://www.doctorat.be/default.asp
     

 

Très sollicité par les étudiants étrangers, le Royaume-Uni  outre ses nombreuses écoles, présente un avantage linguistique indéniable. Une fois le BAC obtenu,  les étudiants ont le choix entre deux parcours d'études supérieurs : le parcours universitaire et le parcours universitaire technique et supérieur.

 

On trouve au sein des universités d'autres structures d'enseignement appelées les collèges.  Ces établissements proposent aussi bien des formations générales (ex:  College of Higher Education) que des formations professionnelles (Adults Education Colleges, Further Education Collèges).

 


1- Les différents cycles d'étude :

 

«Undergraduate» : 
Les formations « undergraduate » varient d’un à quatre ans.  

 

« Bachelor » :
Se prépare en 3 ou 4 ans. Il existe plusieurs spécialités :  Bachelor of  Arts (BA), Bachelor of Sciences (BSc), Bachelor of Engineering (BEng ou BE),  Bachelor of Law (LLB), Bachelor of Commerce (BCom), etc.

 

« Higher National Diploma » (HND):
Se prépare en 2 ans [« Scottish Qualification Authority » en Ecosse]. Ce sont des formations professionnelles proposées dans de nombreuses disciplines : ingénierie, communication & médias, design, sports, musique… et permettant d’obtenir une qualification pour un métier spécifique. Elles sont accessibles avec un A-level ou plusieurs GCSEs et sont plutôt proposées dans des établissements souvent privés ou dans les « Further Education Colleges » plutôt qu’à l’université.

 

Les « Foundation degrees » (FdA, FdSc, …) :
Ce sont des formations professionnelles sur 2 ans, généralement en alternance.  

 

 

L'accès à certaines universités nécessite  une année préparatoire.

 

« Postgraduate » :
Les formations de ce niveau varient d'un à 2 ans.

 

  • Master’s Degree :
    Diplôme de 2ème cycle  Le diplôme de Master se prépare généralement en un an, parfois deux, après un Bachelor obtenu avec de bons résultats (Master of Arts MA, Master of Sciences MSc,…) ou directement en 4 ans sans passer par le Bachelor (Master of Engineering). Il comporte la rédaction d’un mémoire. On distingue les « masters of Philosophy » des autres masters (à visée professionnelle ou de recherche). Le « master of Philosophy » est d’un niveau de complexité élevé et sanctionne une recherche de 2 années En Ecosse, le Master of Engineering est obtenu au bout de la 5ème année d’études.

  • Les « higher degrees » :
    Ce sont des masters et des doctorats (ainsi qu’un petit groupe de bachelors d’un niveau équivalent, ayant conservé ce nom pour des raisons historiques) .

  • Le Higher Doctorate :  à ce niveau, les étudiants ont la possibilité d'obtenir deux diplômes : le "Doctor of Philosophy" et le "Higher Doctorate".  L’étudiant qui souhaite ensuite s’orienter vers la recherche en effectuant un mémoire ou une thèse peut préparer un « Higher Degree by research ». On distingue plusieurs doctorats : le « doctor of Philosophy » (PhD ou DPhil)  le « doctor of Letters » (DLitt) et le « doctor of Sciences ». Ils sanctionnent un ensemble de publications liées à un domaine donné.

 

 

2. Admission et inscriptions

 

Dans la plupart des cas, les exigences pour entrer dans l’enseignement supérieur sont des GCE A-Levels : l’établissement visé fixe les conditions d'accès en terme de scores de réussite et de matières passées au A-Level.

 

 

Outre l'exigence d'un diplôme de nivau BAC ou A-level,  les candidats étrangers doivent avoir une très bonne connaissance de la langue anglaise, attestée par un score linguistique. 

Après le bac, les demandes d’inscription en premier cycle dans les universités et "colleges"  sont gérées par l’U.C.A.S. (Universities and Colleges Admissions Service).

La procédure UCAS est informatisée et suit des étapes bien définies : 

 

  • candidature pour 5 cursus maximum et envoi des dossiers – lettre de référence et lettre de candidature- (à partir du 15 septembre),

  • réception des propositions conditionnelles de la part des établissements - réponses de l’étudiant (ferme et « de sécurité »), - après le passage des examens (de terminale), envoi des notes.

  • réception des offres définitives de la part des universités.  www.ucas.com

 

 

Après un bac +2 les étudiants possédant déjà une formation de type bac+2 désirant intégrer un cycle de préparation au Bachelor’s Degree dans une université ou un “ college ” doivent contacter l’U.C.A.S pour poser leur candidature pour une 3ème  année de Bachelor (année « top up »).

  

Quel que soit le type d’établissement choisi, les candidats peuvent négocier au cas par cas les possibilités « d’équivalence » de leur diplôme avec une ou deux premières années de préparation au Degree. 

L'Italie fait partie, avec la France et un certain nombre d'autres pays européens, du processus de Bologne qui a initié le système d'harmonisation des études en Europe, système plus connu sous le nom de LMD. Ainsi, les études dans ce pays sont organisées, tout comme en France, suivant le modèle LMD (Licence, Master, Doctorat).

 

  • La Licence se prépare en trois (3) années de 60 crédits chacune. L'obtention de la licence demande donc la validation d'un total de 180 crédits.

  • Le Master se prépare en deux années

  • Le Doctorat se prépare en trois ans.

 

L'inscription en Doctorat en Italie, plus précisément pour les étudiants étrangers, demande le passage d'un examen de sélection. La réussite à cet examen est fonction du nombre de postes disponibles.

 

Le secteur universitaire est composé d'universités publiques et privées, d'écoles et instituts et de certaines universités qui dispensent leurs enseignements à distance aux étudiants (enseignement via Internet, etc.).

 

Le secteur non-universitaire est quant à lui formé des établissements suivants :

 

  • Académies des Beaux-Arts,
  • Académie Nationale d'Art Dramatique,
  • Académie Nationale de Danse,
  • Instituts Supérieurs pour les Industries Artistiques,
  • Conservatoires de Musique et Instituts Musicaux reconnus par l’État,
  • Les Instituts Supérieurs d’Études Musicales et Chorégraphiques,
  • Institut Supérieur d’Études Chorégraphiques,
  • Polytechniques des Arts,
  • Centre Expérimental de Cinématographie,
  • Écoles Supérieures pour Médiateurs Linguistiques,
  • Instituts/Écoles de Psychothérapie,
  • École d’Archivistique, de Paléographie et de Diplomatique,
  • Académies Militaires et Instituts de Police,
  • Institutions pour la conservation et la restauration des biens culturels,
  • Institut Central pour la Restauration,
  • École de la Manufacture des Pierres Dures et Laboratoires de Restauration,
  • Institut Central pour la Pathologie du Livre “Alfonso Gallo”,
  • Fondation pour la Conservation et la Restauration des Biens Libraires,
  • Écoles/Cours d’Instruction et de Formation Technique Supérieure,
  • Écoles de Formation Professionnelle Régionale.

 

L'accès à l'enseignement supérieur en Italie est conditionné par la maîtrise de la langue italienne.

 

Pour en savoir plus :

  1. Etudier en Italie :
    http://www.etudier-en-italie.it/

  2. Studyrama :
    http://www.studyrama.com/international/etudier-a-l-etranger/italie/

  3. Etudions à l'étranger :
    http://www.etudionsaletranger.fr/etudier-en-italie/

 

La Turquie fait partie des pays qui ont participé au processus de Bologne qui a initié le système d'harmonisation des études en Europe, système plus connu sous le nom de LMD. Ainsi, les études dans ce pays sont organisées, tout comme en France, suivant le modèle LMD (Licence, Master, Doctorat).

 

  • Le premier universitaire, représenté par le cycle Licence, se prépare en Turquie en quatre (4) années de 60 crédits chacune. L'obtention de la licence demande donc, dans ce pays, la validation d'un total de 240 crédits.

  • Le Master se prépare en deux années de 30 crédits chacune, soit un total de 60 crédits.

  • Le Doctorat se prépare en trois ans.


La maîtrise de la langue turque est exigée, dans la plupart des cas, pour pouvoir suivre les études supérieures en Turquie. Ainsi, les étudiants étrangers ne parlant pas la langue turque à leur arrivée en Turquie se voient obligés de commencer par une première année de langue, avant de pouvoir réintégrer et démarrer les études dans la formation à laquelle ils sont inscrits.


Il existe néanmoins certains établissements qui dispensent quelques formations en Anglais et/ou en Français.

Liens